Nos newsletters

Thématiques des newsletters

Nos alertes SMS

Thématiques des alertes SMS

Archéologie

Archéologie

Le Service Archéologique Municipal de Béziers intervient principalement dans le cadre de l'archéologie préventive (avant travaux d'aménagements), tant en sous-sol que sur les vestiges en élévations (bâtis anciens en centre ville). L'éventail de nos missions est détaillé ci-dessous et dans la fiche à télécharger "Présentation du Service".

Les dépliants de la collection Béziers, Histoire & Archéologie sont à également proposés au téléchargement. Ils illustrent synthétiquement nos connaissances sur le Biterrois par périodes chronologiques ou par thèmes. Plusieurs titres sont déjà disponibles (le Néolithique en Biterrois ; Béziers, plus ancienne ville de Gaule ; La colonie grecque ; Betarratis, la cité gauloise ; La romanité à Béziers ; Le Moyen Âge à Béziers, etc.) et d'autres sont régulièrement ajoutés.​

Enfin, une fiche de contact facilite la prise de RDV pour avoir accès au centre de documentation du service.

Août 2020

 Le samedi 24 octobre 2020, à 16h, à l'auditorium de la médiathèque André Malraux, le service archéologique municipal de Béziers présentera les dernières découvertes réalisées à Béziers lors des diagnostics et fouilles préventives menées dans le centre historique.

A travers les chantiers de l'îlot Saint-Jacques, de celui des Chaudronniers, des rues Cassan/St-Esprit et Docteurs Bourguet, de la place Émile Zola ou encore la cour de l’ancien Palais épiscopal, ce sont des pages de l'histoire inconnue de Béziers qui s'ouvrent enfin au public. Depuis la colonisation grecque et la fondation de la Cité jusqu'à la seconde guerre mondiale en passant par l'urbanisation de la ville médiévale, venez découvrir les dernières avancées de l'archéologie à Béziers

Juillet 2020

En archéologie, après les phases de terrain, d'analyse et de rédaction des rapports, se pose la question de la conservation des objets issus des fouilles.

Ces tessons de céramique, fragments d'enduits peints, pièces de métal et autres bris de verre et restes de faune - communément regroupés sous le terme de "mobilier archéologique" - ne figureront pas tous dans une vitrine de musée. Ils doivent toutefois être conservés, au même titre que les autres biens culturels publics dont ils ont acquis le statut. Ces vestiges restent ainsi disponibles le temps d'une présentation temporaire au grand public, pour alimenter les expositions des musées, pour les nombreux spécialistes venus de tous horizons étudier notre patrimoine ou pour les générations futures qui préciseront nos connaissances. En outre , la Ville de Béziers - par son Service archéologique - accueille régulièrement des fonds et collections privées, généreusement proposés par des particuliers soucieux de voir la mémoire locale préservée. C'est précisément le rôle du dépôt archéologique municipal, à travers ses rangées de hautes étagères et ses centaines de portoirs, que de porter et transmettre la mémoire du sous-sol Biterrois.

Juin 2020

Une fois un chantier archéologique terminé, s'ensuit un long travail de traitements des mobiliers (c'est ainsi que l'on nomme les objets issu des fouilles) : nettoyage, dessin, inventaire, recherches et documentation afin d'identifier et de préciser la nature et la datation des découvertes réalisées.

C'est dans ce cadre que le service archéologique municipal procède à un travail minutieux de conservation, comme c'est le cas pour les délicats balsamaires (fioles en verre, destinées à accueillir des parfums et essences) découverts dans un bustum (tombe à incinération d'époque romaine) lors de la fouille de l'îlot Saint Jacques. Chaque élément découvert est ainsi mesuré avec précision, numéroté, dessiné et/ou photographié, avant d'être précautionneusement stocké au sein du dépôt archéologique municipal.

Mais à découverte exceptionnelle, conditions exceptionnelles : les 74 balsamaires retrouvés dans cette sépulture sont d'une très grande fragilité – l'épaisseur du verre pour la majorité d'entre eux fait moins d'un millimètre – et leur hauteur varie de 6 à 15 cm, du moins pour ceux qui sont encore entiers. La conservation de ces objets nécessite alors une extrême minutie, d'autant qu'ils ont été déjà fortement endommagés par la très forte chaleur dégagée lors de la crémation.

L'habileté des restaurateurs permettra ensuite de les restituer sous leurs plus beaux atours en vue d'une présentation au public.

Janvier 2020

L'archéologie étant liée à la recherche de sites et de structures du passé, ancien ou récent, elle repose parfois sur le hasard d'une découverte fortuite. C'est le cas pour l'abri anti-aérien découvert sous la place Emile Zola.

Ce tunnel s'étirant en chicane sur plus de 40 mètres de longueur et à une cinquantaine de centimètres sous le niveau actuel de place fut construit dans le courant de l'année 1944, en prévision des bombardements alliés. Il fait partie d'un ensemble plus vaste de défense passive, comme il en existait un peu partout à travers la ville, destiné à mettre la population à l'abri.​ L'accès en fut comblé dès la fin de l'année 1944, après la libération de la Ville.

Les archives municipales nous ont permis de découvrir qu'il existe sans doute d'autres tunnels équivalents sous la place, que le service archéologique municipal achèvera prochainement de mettre au jour. ​

​Obturés dès le début d'année 1945, ces abris anti-aériens sont parfaitement conservés dans leur état fonctionnel. Quelques rares objets retrouvés sur place témoignent de l'utilisation de ces sous-sols. A la demande de la municipalité, les services techniques de la ville étudient la possibilité de les rendre visitable pour la population.

Les Actualités

A partir du 16 décembre 2019 débuteront les travaux de diagnostic archéologique sur trois parcelles à l'angle des rues Cassan et Saint Esprit. Cette étude de bâti aura pour but de mettre en évidence les structures médiévales remarquables identifiées lors de la visite de ces immeubles.

En effet, un des murs mitoyens porterait encore des éléments visibles du rempart pré-vicomtal, et certains murs du rez-de-chaussée laissent encore apparaître très nettement des arcs brisés en très bon état de conservation.​

Cette étude permettra une datation plus précise de ces espaces, pour clarifier l'aspect que pouvaient avoir les alentours de l'église de la Madeleine au Moyen-Âge, et au début de l'époque Moderne.

                                     Rue Cassan                                                                                  Plan

Service Archéologique Municipal de Béziers

Archéologie préventive (avant travaux) pour tous vestiges en sous-sol ou en élévation (bâti) : diagnostics, fouilles, études de bâti. Suivis de travaux, intervention sur découvertes fortuites, prospections, médiation (conférences, expositions, publications), valorisation. Collaborations transversales sur les dossiers patrimoniaux portés par la ville, sur les opérations de médiations (avec les musées de la ville) et collaborations extérieures (CNRS, Universités, INRAP, autres opérateurs). Inventaires de mobiliers archéologiques, études et conservation (dépôt archéologique). Gestion d'un centre de documentation archéologique.

 

Adresse : Hôtel de ville, place Gabriel Péri, CS 60715, 34508 Béziers cedex

Téléphone : 04 34 85 03 07

Email : elian.gomez@ville-béziers.fr

Horaires et jours d'ouverture du service : de 8h00 à 12 h00 et de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Dernière mise à jour de la page : 01 septembre 2020

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?